Espace pratique

Espace Pratique

Le désir d'enfant chez la femme cardiaque congénitale

grossesse.jpgLa petite fille a grandi. Elle a changé et, exception faite de sa cardiopathie, elle rêve sa vie de femme comme n'importe quelle autre femme. Comme les autres, elle s'éveille peu à peu à la vie adulte et sent son coeur battre un peu plus fort en présence de celui qui l'attire. Elle a les mêmes envies, les mêmes désirs que les autres. Quoi de plus normal ?

Un jour, elle rencontre l'homme avec qui elle veut parcourir un bout de chemin. Sa vie va vers une certaine stabilité affective et  l'envie de construire un couple. Et avec cette stabilité, le fait qu'elle soit femme va l'amener à se poser cette question : un enfant, est-ce possible ?

Lire la suite : Le désir d'enfant chez la femme cardiaque congénitale

De l'importance de l'Art pour les cardiaques congénitaux

Quand on naît avec une cardiopathie congénitale, et que celle-ci ne permet pas de mener une vie totalement identique à celle des autres enfants, parce qu'elle est de forme complexe, corrigée par des opérations palliatives voire en attente d'une réparation pour plus tard, les loisirs ne sont pas très nombreux et les occasions de partager avec d'autres enfants rares.

Il y a l'école, mais la cour de récréation n'est pas le lieu de prédilection pour les enfants cardiaques qui ne peuvent pas courir, sauter et mener une vie tambour battant comme on le fait d'habitude à cet âge. Le sport, c'est râpé , forcément. On peut parler des derniers résultats des matchs de foot, mais cela ne donne pas pour autant l'occasion de vraiment partager. On peut assister à des compétitions au cours desquelles d'autres enfants montrent leurs talents, mais cela reste au demeurant très frustrant pour celui qui est toujours assis dans les gradins. Ca va un petit peu, mais à la longue, ça réveille les envies de faire comme tout le monde.

Alors que faire ?

Lire la suite : De l'importance de l'Art pour les cardiaques congénitaux

Une situation, des vécus différents...

neige.gif

Situation

Il neige. Un tapis blanc recouvre le jardin public en face d'une maison et on voit au loin des enfants qui se livrent à des batailles de boules de neige, qui font des roulades, des bonhommes etc. Bref, ils profitent gaiement de ces moments joyeux de l'hiver. Un enfant, derrière la fenêtre de la maison, regarde toute cette animation et tente de persuader ses parents de le laisser participer, de le laisser aller jouer là-bas avec les autres. Seulement, cet enfant est cardiaque congénital, atteint d'une forme de cardiopathie qui n' a pu bénéficier que d'une opération palliative, ou bien qui n'a pas pu être opéré car la science ne sait pas encore réparer son type de malformation. C 'est là que la situation va se compliquer.

Lire la suite : Une situation, des vécus différents...

Certaines de nos revendications ont été entendues...

Le nouveau ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille, Philippe Bas, a reçu plus de 4 300 mails de revendications sur les décrets d'application de la loi du 11 février 2005 à venir sur les ressources des personnes en situation de handicap.

Le mercredi 29 mai 2005, le gouvernement s'est engagé par décret sur les ressources accordées aux personnes handicapées.

Lire la suite : Certaines de nos revendications ont été entendues...

Loi handicap : Le compte n'y est pas !

AVEC L'ASSOCIATION DES PARALYSÉS DE FRANCE, REAGISSEZ !

L'A.P.F. est une des associations porte parole du Comité d'Entente qui regroupe 66 associations dont fait partie l'AN.C.C. 4 mois après le vote de la loi handicap du 11 février 2005, les décrets d'application de cette réforme viennent un à un la vider de ses avancées.

EN SIGNANT CETTE PETITION, VOUS L'ENVOYEZ DIRECTEMENT SUR LE MAIL DU MINISTRE !

Lire la suite : Loi handicap : Le compte n'y est pas !