Soutenir l'éducation pour favoriser l'apprentissage de la Vie Autonome et libérer des moyens du secteur médicosocial

Groupement Français des Personnes Handicapées

 

Défendre les Droits de l'Homme pour tous

CHN-2014

Communiqué de Presse

Lundi 08 décembre 2014

Le forum sur l'éducation inclusive qui s'est tenu à Lille le 5 décembre 2014, et le Forum « la prévention, l’accompagnement et l’accès aux soins des personnes handicapées » qui se tient le 08 décembre à Ille sur Têt, sont les deux derniers volets de la préparation de la Conférence Nationale du Handicap prévue le 11 décembre 2014 au Palais de l'Elysée.

Tout reconnaissant les efforts de l'éducation nationale pour consolider l'éducation inclusive de tous les enfants et l'intervention des auxiliaires de vie scolaire, le GFPH s'inquiète des conditions de l'inclusion scolaire des enfants en situations de handicap et du soutien qui est apporté au plein développement de leurs capacités et à la construction de leur identité.

- Comme l’Observatoire de la Violence Educative Ordinaire l'a mis à jour, les enfants et adolescents en situations de handicap subissent des violences dont il ne peuvent se protéger.

- Si des moyens sont dirigés vers le soutien à la scolarité des enfants en situations de handicap, ce qui vaut pour l’école ne vaut pas pour les activités périscolaires, leur parcours d'apprentissage est encore « saucissonné » et ils ne peuvent souvent pas prendre part aux activités périscolaires mises en place avec la réforme des rythmes scolaires intervenue à la rentrée 2014

A l'inverse, quand aucune réponse inclusive n'a pu se mettre en place autour de l'enfant et que ce dernier est dirigé vers un établissement médicosocial pour son éducation, c'est trop souvent pour une vie entière.

Face à ces réalités, le Groupement Français des Personnes Handicapées (GFPH) propose que les réponses innovantes apportées par les associations de personnes et de parents d'enfants en situation de handicap soient valorisées et soutenues plus efficacement. La Vie Autonome avec une ou plusieurs déficiences nécessite talent et persévérance tout autant que de la détermination et des compétences; des qualités dont le soutien mutuel et l'échange d'expériences positives favorisent l'acquisition.

Pour que l'inclusion scolaire ne soit pas une source d'isolement et de stigmatisation des enfants en situations de handicap, le GFPH souhaite que les rencontres entre parents soient soutenues et que des échanges avec des enfants et des adultes en situations de handicap soit favorisée et proposé de façon systématique à tous les enfants.

Pour que le recours aux moyens de l'éducation spécialisée et de la réadaptation ne soit plus à l'origine de parcours filières qui isolent la personne de sa famille et de ses groupes d'appartenance, le GFPH souhaite qu'un soutien soit apporté à l'intervention de pairs formés, ou Pair émulateurs, afin de proposer leur intervention à tous les enfants, à leurs parents et à tous les adultes accueillis en structure médicosociale.

 

© GFPH 2014