vachette C’est l’été, les vacances, le soleil, le farniente, bref tout ce qu’on attend de la vie pendant un an ! De quoi réver non ? Et on aimerait bien réver. Mais voilà que la réalité vient nous frapper de plein fouet et un je ne sais quoi des informations de ce jour a réveillé mon côté camarguais un rien nerveux et un tantinet fonceur, voire frondeur. Ce n’était sans doute pas pour rien que la vachette d’un célèbre jeu opposant des équipes de joueurs de deux villes différentes chaque semaine porte le même nom que moi. On doit vraiment avoir quelque chose en commun elle et moi ! Et je vais faire comme elle aujourd’hui, m’imposer dans le débat.

Voilà qu’on nous parle d’une franchise prochaine s’imposant sur les médicaments par exemple qui viendrait compléter notre euro symbolique que nous déboursons à chaque fois que nous allons serrer la main de notre médecin.

Déjà , ayant bénéficié de naissance d’une maladie chronique nécessitant des soins à 100% , je m’acquitte à chaque consultation de mon euro symbolique. Faisant partie des personnes contraintes d’aller régulièrement chez mon médecin, cela me coûte cher. Et je n’ai pu réduire mes consultations, pour cause ! Je ne choisis pas d’être malade. Pour couronner le tout, mon mari et mon fils aîné (plus de 16 ans) sont eux aussi victimes de maladies de longue durée nécessitant des soins réguliers. Résultat, inutile de vous dire que l’on débourse nos euros très régulièrement dans cette famille.

50 euros par personne et par an, c’était déjà pas mal. Mais voilà qu’on nous souhaite une petite franchise de  responsabilisation et de solidarité qui va concerner les médicaments. Le tout là aussi limité à 50 euros. Cela nous amène à 100 euros par personne et par an . Quand on est déjà malade , que les revenus sont réduits justement pour cause de maladie, qu’un enfant de plus de 16 ans est malade, cela nous mène dans notre cas à 300 euros (400 bientôt quand le dernier de la famille aura atteint les 16 ans). Rien que pour nous, 50 centimes par boite de médicaments cela nous fera rien moins que 12 euros par mois. Si on ne tombe pas malade en plus à côté et oui, parce qu’on est très vilain de ce côté là.

En douze mois, je vous laisse faire le calcul du cumul entre la franchise sur les médicaments et l’euro symbolique sur les soins. Vous me direz, il faut réduire les visites et les boites . Je n’attends que cela, qu’on fasse de vraies grosses boites contenant tous les médicaments d’un coup. Et ne plus être la rente de mon médecin. Mais je n’ai rien pu faire contre. On n’est pas forcément content d’embêter le monde à être malade. Alors reste à réduire les prises de médicaments. On doit pouvoir se passer de certains…et finir à l’hôpital ce qui va coûter encore plus cher à la société.

Alors en tant que vachette, j’ose le dire : il faut cesser de nous stigmatiser, de nous culpabiliser d’être malade et cesser de tirer sur nous en nous disant qu’il est normal de payer pour ce qu’on reçoit de la communauté. Nous avons déjà des revenus réduits pour cause de maladie, des loisirs réduits, des accès réduits, des contraintes que personne d’autre n’a, des soucis dans tous les sens, si en plus on doit être encore plus pauvre qu’avant au nom du progrès médical et d’économies de santé sur lesquelles nous n’avons aucun contrôle, cela fait beaucoup , beaucoup trop.

 C’est la preuve qu’il n’y a plus aucune solidarité, que les plus faibles sont jetés en patûre et non plus épaulés. C’est le retour dans la jungle.

Les vachettes savent foncer dans le tas. Croyez vous qu’il soit vraiment nécessaire de réveiller les vachettes ?

{mos_fb_discuss:10}