Imprimer

Le ministre de la santé Xavier Bertrand a annoncé qu'il allait augmenter le numerus clausus des médecins, c'est à dire le nombre d'étudiants autorisés à poursuivre des études de médecine. Un nombre qui, reconnaît le ministre, ne permettra de palier aux manques de professionnels pour les 5 ans à venir.
Cette décision vise à mettre en face de chaque patient, et dans des conditions raisonnables, un médecin dans dix ans (temps de formation des praticiens). Une décision nécessaire, mais qui aurait dû être prise il y a au moins 5 ans... Décision qui ne règlera pas non plus le problème des déserts médicaux si elle n'est pas adjointe à une réforme sur l'installation des praticiens (comme le sont les pharmaciens).